Quels sont les grands crus de Bourgogne ?

La Bourgogne est réputée pour ses vins. Si vous êtes passionné par l’œnologie, vous savez sans doute que la richesse d’un vin dépend non seulement de la qualité du travail du vigneron mais aussi du terroir, des cépages ainsi que des spécificités de la région. Mais face à la multitude de dénominations de vins qui existent sur le marché, même un passionné peut s’y perdre. C’est notamment le cas des vins de Bourgogne qui sont au nombre ahurissant de 83 appellations. Vous voulez en savoir plus sur ce que vous déguster dans vos verres ? Cet article vous propose de faire un zoom sur les grands crus de Bourgogne.

Grands Crus et Classement des vins de Bourgogne

La Bourgogne est une région viticole très riche. Cependant, vous devez savoir que les grands crus ne représentent qu’une part marginale des vins de la région car l’appellation « Grands crus » ne se trouve qu’à la 4e strate des vins de Bourgogne. Ce sont des vins rares car ils ne sont cultivés que sur des petits vignobles dont certains ne couvrent que quelques ares.

Lire également : Découvrez les couleurs incontournables pour être à la pointe de la tendance cette saison

Alors, revenons sur un point, les Grands crus de Bourgogne sont à la « 4e strate » des grandes catégories de vins de Bourgogne. Comment fonctionne le classement en strate ? Selon leur provenance géographique, les vins de Bourgogne sont classés par niveau selon un système d’entonnoir : une 1ère strate qui couvre tout le territoire Bourguignon, une 2e strate tirée de cette première qui concerne les villages d’origine des vins, une 3e strate qui ne représente que 10% de la production viticole de la région et enfin la 4e strate présentée en amont : les Grands Crus qui eux ne contribuent qu’à 1 ou 2% des vins bourguignons.

Lire également : Comment bien choisir ses escarpins ?

Les grandes catégories de vins de Bourgogne

Maintenant que vous savez comment sont classés les vins de Bourgogne, il est temps de donner un nom à ces différentes strates. Il existe 4 grandes catégories de vins Bourgogne : les Appellations régionales, les Appellations communales, les Premiers Crus et les Grands Crus.

Appellations régionales

Les Appellations régionales sont des vins issus de la plus grande partie du vignoble bourguignon. A partir de leurs caractéristiques respectives, elles sont classées sur 6 AOC. Par exemple, vous pouvez trouver sous l’AOC Crémants de Bourgogne, un type de vin effervescents ou encore sous l’AOC Bourgogne Aligoté, un vin blanc produit à partir du cépage Aligoté. Plus de 50% de la production viticole de Bourgogne est mise en bouteille sous cette appellation.

Appellations communales

Les Appellations communales quant à elles sont des vins rattachés à leur village d’origine qui sont mentionnés dans l’AOC communale comme : Aloxe-Corton, Gevrey-Chambertin, Pommard ou Vougeot. Il existe 44 appellations communales issus de 5 parcelles et elles regroupent le tiers de la production viticole de Bourgogne.

Premiers Crus

Les Premiers Crus sont des vins parmi la catégorie appellation communale. Ils ont la particularité de mentionner le climat en plus de l’AOC communale sur leur étiquette. Qu’entend-on par climat ? Ce sont des petites parcelles qui se distinguent par la qualité du sol, l’ensoleillement, la pente du terrain, etc. Ainsi au niveau d’une seule parcelle, il peut y avoir différents climats. En effet, rien que dans la région viticole de Bourgogne, il existe 1463 climats. Ainsi, sur les bouteilles de vins Premiers Crus, vous pourrez trouver des petits noms sympathiques comme Sous la Roche ou encore Les Pucelles.

Grands Crus

Enfin, il y a les Grands Crus. Très appréciés pour leur rareté ce qui fait leur renommée à l’international, les Grands Crus de Bourgogne compte 33 vins dont 7 Grands Crus Blancs et 26 Grands Crus Rouge. En effet, malgré les petites productions, ces vins sont connus mêmes des moins passionnés par l’œnologie. Il s’agît entre autres des Chablis Vaudésir, Corton Charlemagne Grand Cru, Clos Saint Denis ou encore La Romanée-Conti qui s’est vu décerné le titre de vin le plus cher du monde en 2018 lors d’une vente aux enchères à New York.

Les caractéristiques des grands crus de Bourgogne

Maintenant que nous avons vu les différentes catégories de vins de Bourgogne, concentrons-nous sur les caractéristiques des grands crus.

Premièrement, vous devez noter que les Grands Crus représentent seulement 1 à 2 % de la production viticole totale en Bourgogne. Ces vins sont aussi produits dans une zone géographique très restreinte et précise.

En général, un Grand Cru a besoin d’une maturation plus ou moins longue en bouteille pour atteindre sa pleine maturité gustative. Les Grands Crus rouges ont une couleur rouge foncée avec des arômes de fruits noirs et rouges ainsi qu’une note épicée. Leur texture est souvent soyeuse et leur goût très complexe avec une grande capacité de vieillissement en cave.

Les Grands Crus blancs, quant à eux, ont une robe dorée qui peut être plus ou moins intense selon le vin. Ils dévoilent des notes florales et fruitées telles que l’abricot sec, le miel ou encore le citron confit sur un fond minéral.

Les terroirs où poussent ces vignobles apportent beaucoup aux qualités organoleptiques du vin : c’est notamment grâce au sol calcaire riche en minéraux tels que le magnésium ou le potassium que les raisins acquièrent cette finesse si appréciée par les amateurs du monde entier.

Prix élevés

Il faut néanmoins souligner qu’acheter un grand cru n’est pas donné à tout le monde. Effectivement, les prix de ces vins prestigieux sont souvent très élevés. Les Grands Crus produisent des rendements très faibles et nécessitent une attention particulière en termes de production. Leur valeur est très importante non seulement pour la rareté, mais aussi pour la qualité du vin.

Comment déguster et apprécier les grands crus de Bourgogne

Maintenant que nous avons vu les différentes catégories de vins de Bourgogne et les caractéristiques des grands crus, intéressons-nous à la dégustation et à l’appréciation de ces merveilles.

La première étape pour apprécier un Grand Cru est la visuelle. Effectivement, il faut prendre le temps d’examiner sa robe : couleur, transparence, opacité… Cette observation permettra d’avoir une idée de son potentiel gustatif. Les vins blancs ont souvent une couleur or pâle tandis que les rouges sont plutôt grenat.

Passons maintenant à l’étape suivante : l’odorat. Il faut maintenant humer le vin en tournant légèrement votre verre pour libérer tous ses arômes. Vous pouvez sentir des notes florales ou fruitées selon qu’il s’agit d’un vin rouge ou blanc. Si vous avez du mal à identifier les différents arômes qui se dégagent du verre, n’hésitez pas à faire appel aux fichiers sensoriels disponibles sur internet.

Troisième étape : la dégustation proprement dite. Prenez une petite gorgée de vin que vous faites circuler dans votre bouche afin que toutes vos papilles puissent ressentir ses saveurs. Pourquoi ne pas essayer plusieurs fois ? Chaque sensation peut être différente au fil des impressions gustatives secondaires !

Le plus important lorsque vous dégustez un grand cru est avant tout la qualité du moment passé autour de cette bouteille prestigieuse. Pour ce qui est des accords mets/vin, il ne faut pas hésiter à tester plusieurs associations pour trouver celle qui vous convient le mieux. Les viandes rouges ou les fromages forts s’associeront parfaitement avec les grands crus rouges. Quant aux blancs, ils sauront accompagner un foie gras ou une volaille.