Comment calmer les peurs nocturnes?

De nombreuses personnes ont un sommeil agité en raison des peurs nocturnes. Ce sont des images qui vous viennent au cerveau, mais qui vous terrifient pour la majeure partie. Plusieurs astuces existent cependant pour vous permettre de remédier à ce fait. Découvrez ici ces techniques.

La méthode médicale contre les peurs nocturnes

La solution ultime pour calmer ou en finir avec les peurs nocturnes n’est pas figée. Pour y aller de façon plus optimale, il faudra déterminer le facteur qui déclenche les peurs nocturnes chez chaque individu. Ce dernier varie d’une personne à une autre.

A lire également : Organiser sa vie de famille : astuces pour gérer le quotidien avec des enfants

Par exemple, les terreurs nocturnes peuvent être causées par une apnée du sommeil chez certains. Chez d’autres, il peut être question d’un problème psychologique en raison du vécu de ce dernier.

Pour ces diverses raisons, vous pouvez contacter un psychothérapeute pour un diagnostic. Ce dernier saura comment vous recommander de bonnes habitudes de sommeil pour calmer vos peurs nocturnes.

Lire également : Comment savoir si on plaît à un homme plus âgé ?

Si nécessaire, il peut prescrire des médicaments contenant des benzodiazépines. Vous pourrez ainsi mieux dormir et ne pas subir des terreurs nocturnes.

Suivez un traitement naturel

Les méthodes naturelles ne sont pas moins efficaces pour vous garantir un sommeil calme. Ainsi, vous pouvez recourir à l’utilisation des huiles essentielles. Celles-ci sont connues pour dispenser à leur utilisateur une substance de calme et de relaxation.

Ces deux vertus favorisent un sommeil paisible exempt de toutes les peurs nocturnes. Il est notamment recommandé de faire usage des huiles comme l’huile de la lavande, de la bergamote, etc. Pour faciliter l’utilisation des huiles, dotez-vous d’un diffuseur. Ce dernier va répandre dans votre chambre à coucher une odeur très agréable environ 30 minutes avant le coucher.

Si vous voulez faire plus naturel, vous pouvez boire une tisane avant de vous coucher. Certaines plantes naturelles comme la passiflore, la verveine ou la mélisse contribuent à l’obtention d’un sommeil paisible. Consommez celle-ci à travers les infusions ou sous forme de boisson chaude. La sieste en plein midi est aussi réparatrice et vous évite les peurs nocturnes.

Astuces pour calmer les peurs nocturnes chez les enfants

En dehors des instructions données par le Pédiatre pour le suivi de l’enfant, vous pouvez faire une combinaison avec certaines méthodes naturelles. En premier, si vous surprenez une enfant en pleine terreur nocturne ne le réveillez pas. Laissez-le se calmer tout seul sans lui dire un mot dessus le lendemain.

Par ailleurs, pour prévenir les peurs nocturnes, vous devez installer le lit de votre enfant dans un espace calme où il se sent à l’aise. Faites le nécessaire pour rendre son espace de sommeil agréable à son goût. Il doit éprouver du plaisir à dormir sans être dérangé. Enfin, penser à l’obliger à faire des siestes à midi afin d’être moins fatigué les soirs. La fatigue est un facteur qui entraîne aussi les terreurs nocturnes.

Les dangers des somnifères pour traiter les peurs nocturnes

Dans le but de traiter les peurs nocturnes chez les enfants, certains parents ont recours aux somnifères. Cette pratique est à éviter car elle peut avoir des conséquences nocives sur la santé de l’enfant et même s’avérer dangereuse. Les somnifères peuvent entraîner une dépendance psychologique ou physique ainsi qu’une diminution du temps de sommeil paradoxal, ce qui est essentiel pour un bon repos.

Ces médicaments ne résolvent pas la cause des terreurs nocturnes mais en masquent simplement les symptômes. Les remèdes naturels tels que l’utilisation d’une veilleuse ou d’un diffuseur d’huiles essentielles sont bien plus recommandés. Effectivement, ils permettent à votre enfant de se sentir rassuré dans son espace nuit sans mettre sa santé en danger.

Si toutefois vous décidez malgré tout d’avoir recours à des somnifères pour votre enfant, il faut toujours respecter la prescription médicale et suivre scrupuleusement toutes les instructions données par le médecin.

Il faut aussi surveiller attentivement l’enfant durant son traitement afin de détecter toute réaction indésirable et ajuster, si nécessaire, le dosage prescrit.

Rappelez-vous que chaque enfant est différent et a ses propres besoins au niveau du sommeil. Bien comprendre ses peurs nocturnes et lui apporter un environnement calme et sécurisé sera souvent suffisamment efficace pour améliorer considérablement sa qualité de vie durant son temps de repos quotidien.

La méditation comme outil efficace pour lutter contre les peurs nocturnes

Au-delà des remèdes naturels et de la surveillance médicale, il existe une autre méthode très efficace pour lutter contre les peurs nocturnes chez les enfants : la méditation. Cette pratique est souvent sous-estimée mais a prouvé son efficacité dans de nombreuses situations.

La méditation est un outil formidable qui permet à votre enfant de se connecter avec son corps et d’apprivoiser ses émotions. Elle aide aussi à calmer le mental en créant un état propice au sommeil.

Pour initier votre enfant à cette pratique, il faut avant tout lui expliquer comment cela fonctionne. Vous pouvez commencer par pratiquer ensemble des exercices simples tels que la respiration profonde ou encore la visualisation positive qui consiste à imaginer des scénarios apaisants comme flotter sur un nuage ou nager doucement dans l’eau.

Vous pouvez aussi encourager votre enfant à tenir un journal intime où il peut noter toutes ses peurs et inquiétudes du soir ainsi que leurs solutions respectives comme une peluche rassurante ou le fait de dormir avec sa porte entrouverte.

Sachez qu’il existe des applications pour téléphone portable dédiées aux enfants pour leur apprendre différentes techniques de relaxation telles que ‘Petit BamBou’ ou ‘Méditer avec Petit Inuit’.

La méditation est une technique simple et efficace pour aider votre enfant à mieux gérer ses émotions et donc diminuer les risques d’avoir des peurs nocturnes. N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur cette pratique afin de la mettre en place dans votre quotidien familial.