C’est quoi un warrant en bourse ?

En finance, un warrant est un produit dérivé permettant de parier sur la hausse ou la baisse d’un titre financier. C’est généralement une action ou un indice boursier. À l’expiration du bon de souscription, si le prix de l’action est supérieur à un montant prédéterminé, l’on perçoit la différence. Consultez cet article pour avoir plus de détails.

Comment fonctionnent les warrants ?

Les warrants sont des investissements boursiers négociés par les banques d’investissement. Ils fonctionnent sur la base de plusieurs paramètres.

A lire en complément : Les astuces pour négocier le prix de son assurance habitation décoration

Le sous-jacent : C’est l’actif dont le prix de marché va dicter la performance du warrant. Il s’agit généralement d’une action ou d’un indice boursier.  Elle n’est pas si nécessaire.

Prix d’exercice (ou strike) : Il s’agit du prix que l’instrument sous-jacent doit dépasser pour être rentable.

Lire également : Voiture hybride : comment bien assurer votre véhicule écologique

La date d’exercice : C’est la date à laquelle le cours de l’actif sous-jacent est suspendu pour déterminer si le warrant est rentable ou non. Le mandat est ensuite réglé et, le cas échéant, la banque vous verse votre plus-value.

Le type : Call ou Put selon qu’on veuille parier sur une hausse ou une baisse du sous-jacent.

La prime : Elle est le prix auquel il est possible d’acheter le warrant.

Les warrants ont également un paramètre appelé ratio. Ce ratio est généralement inférieur à 1. Ainsi, le warrant ne se réfère pas à une unité de l’instrument sous-jacent, mais plutôt à une fraction. Il est plus pratique pour parier sur de petits montants tels que les bons d’achat sur une action.

Pour calculer son bénéfice à l’échéance, il faut distinguer deux scénarios que sont le profit et la perte.

Le scénario de profit : à la date d’exercice, le prix de marché P de l’action est supérieur au strike S. Alors la banque paie (P-S) x ratio.

Le scénario perdant : à la date d’exercice, le cours de l’action est inférieur au prix d’exercice. Dans ce cas la banque ne verse rien.

Comment investir avec des warrants ?

En pratique, il est possible d’acheter et de vendre un warrant comme une action. Il est donc possible de passer des ordres à partir d’un compte pendant les heures d’ouverture de la bourse.

Cependant, tous les courtiers en bourse ne proposent pas de warrants. Du fait, les coûts de transaction peuvent varier considérablement. Il est possible de trouver les moins chers en comparant les meilleurs courtiers. Il ne faut pas retenir les volumes comme critère de choix. La liquidité de chaque produit est assurée par l’émetteur. Ainsi, un produit peut être intéressant même sans aucun volume. Il peut arriver que l’on soit le seul à faire le bon choix.

Notez que les warrants ne sont pas éligibles au CSI. Ils sont exclus, comme tous les produits dérivés. Cela vaut également pour l’assurance-vie.

Les différents types de warrants et leurs caractéristiques

Le warrant call donne le droit d’acheter l’actif sous-jacent à un prix fixé, appelé prix d’exercice ou strike. Si le cours de l’actif est supérieur au prix d’exercice, il sera alors profitable pour le détenteur du warrant qui peut acheter l’action moins cher que son cours réel en bourse. En revanche, si le cours est inférieur au prix d’exercice, détenir un warrant call n’est pas avantageux.

Le warrant put permet quant à lui de vendre l’actif sous-jacent à un certain prix convenu avec la banque émettrice. Si le cours de l’actif est inférieur au prix fixé par ce put, il sera alors profitable pour le détenteur du produit financier car il aura la possibilité de vendre son actif plus cher qu’il ne vaut réellement sur les marchés financiers.

• La maturité
• Le strike price
• L’émetteur et sa notation (rating)
• La volatilité implicite.

Investir dans des warrants nécessite une bonne connaissance des marchés financiers ainsi qu’une solide expérience en trading. Le recours aux services d’un conseiller financier peut aussi être judicieux.

Les warrants sont des produits financiers à risque qui peuvent s’avérer très rentables mais aussi très coûteux. Il est donc primordial de bien connaître leurs caractéristiques et les marchés sur lesquels ils sont échangés avant de se lancer dans un investissement en bourse.

Les avantages et les risques liés à l’investissement en warrants

Les warrants, comme tout investissement en bourse, comportent des avantages et des risques. Voici les principaux points à considérer :

• Les gains potentiels peuvent être importants si le cours de l’actif sous-jacent évolue favorablement.
• La possibilité d’acheter ou vendre un actif pour un prix déterminé, ce qui peut permettre de limiter les pertes potentielles.
Les warrants sont accessibles à tous les investisseurs particuliers sans restriction géographique ou financière.

• Les pertes potentielles peuvent être importantes si le cours de l’actif sous-jacent évolue défavorablement.
• Le niveau d’effet de levier important peut amplifier les gains mais aussi les pertes du fait que la variation du warrant est multipliée par son effet de levier. Il faut des conséquences significatives sur la valeur du warrant concerné.
• La date d’échéance fixe impose une certaine contrainte temporelle pour réaliser ses profits ; il faut acheter et revendre rapidement pour éviter que le temps ne joue contre vous.

Investir dans des warrants nécessite une bonne compréhension des mécanismes complexes qui régissent leur fonctionnement ainsi qu’une connaissance approfondie du fonctionnement général du marché financier. Avec une meilleure compréhension des risques et opportunités, les warrants peuvent représenter un outil d’investissement intéressant pour diversifier son portefeuille et tenter de réaliser des gains significatifs. En tout état de cause, il faut prendre une décision, se renseigner auprès d’une institution bancaire reconnue ou d’un conseiller financier spécialisé dans ce domaine afin d’avoir toutes les informations nécessaires sur le fonctionnement des warrants et l’environnement financier actuel.