Quelles sont les conditions de validation d’un prêt immobilier ?

Suite à la négociation des conditions liées au crédit immobilier avec votre banquier, celui-ci émettra une offre de crédit dont la validité et les modalités d’acceptation sont régies par la loi. Découvrez dans cet article les conditions nécessaires pour valider votre dossier de prêt immobilier. Lisez la suite suite pour plus d’information.

Présenter un taux d’endettement inférieur à 35 %

Le taux d’endettement est la partie de votre revenu destinée au remboursement de votre crédit immobilier. Il est préconisé de rester dans la limite de 35 % au maximum de taux d’endettement. Ce qui implique que votre revenu mensuel devra être 3 fois supérieur à la mensualité du prêt. Loin d’être une obligation pour les banques, cette règle relève plutôt d’un principe accepté par la majorité des organismes bancaires.

A lire en complément : Comment accéder à Mon espace Client EDF ?

Par ailleurs, la banque porte également ses analyses sur la notion de « reste à vivre » de même que le « quotient familial ». Cette phase consiste en une étude approfondie des revenus et du patrimoine de l’emprunteur. Au cas où ce dernier gagnerait bien sa vie, son établissement bancaire pourra lui accorder un taux d’endettement de 35 % ou plus. S’il gagne des revenus plutôt modestes, le taux peut être revu à 30 %.

Disposer d’un apport intéressant

A voir aussi : C'est quoi l’Anil ?

La banque intervient comme un individu rationnel et vous prêtera une somme d’argent limitée. Le montant de votre apport constitue donc un facteur déterminant dans sa décision d’acception ou non.

Par exemple, si votre projet nécessite une somme de 200 euros alors que votre apport s’élève à 180 euros et que le prêt bancaire se limitera à 20 euros, vous bénéficierez plus rapidement du crédit. Par contre, si l’apport est de 20 euros pour un projet de 200 euros, le processus du prêt immobilier risque de prendre assez de temps voire d’être annulé.

Respecter le délai de validité et d’acceptation de l’offre de prêt immobilier

L’offre de contrat de prêt immobilier est adressée à l’emprunter par la banque au travers d’une lettre recommandée avec avis de réception ou encore par adresse postale. Dès sa réception, elle est valable 30 jours au minimum. Les conditions relatives à l’offre ne seront plus modifiables pendant cette durée.

L’emprunteur dispose ensuite d’un délai obligatoire de 10 jours calendaires au minimum de réflexion. Il ne pourra faire part de son acceptation qu’après l’expiration de ce dernier. L’offre sera retournée au préteur dès le 11e jour par courrier signé et daté. Le processus de vérification du respect du délai d’acceptation de 10 jours tient compte du cachet de La Poste.