Est-ce que le port du casque est obligatoire en trottinette ?

port du casque en trottinette

Il y a un évident plaisir à rouler sur une trottinette. Quand il s’agit d’un modèle électrique, la sensation est encore plus grande. Toutefois, il faut rappeler que pour des mesures sécuritaires, il faut prendre certaines dispositions. C’est le cas par exemple du port de casque. Si vous désirez savoir si le port de casque en trottinette est obligatoire, lisez ce qui suit.

La loi ne précise toujours pas d’obligation

Sur le territoire français, la législation ne donne pas suffisamment de clarifications sur la question. Tout dépend de la vitesse à laquelle le conducteur roule. En effet, dans les agglomérations, la vitesse maximale autorisée est de 25 km/h sur la chaussée ou les pistes cyclables.

A lire aussi : Vacances scolaire 2014 : le calendrier

Dans ce cas d’espèce, le propriétaire de la trottinette doit impérativement mettre un casque. Aussi, lorsqu’il s’agit d’une conduite hors agglomération, il faut mettre son matériel de protection.

Dans le même temps, il est permis de rouler sur le trottoir à proximité des piétons. Ici, la vitesse maximale recommandée est de 6 km/h. Pour ce cas par exemple, le conducteur d’une trottinette peut se passer de son casque.

A voir aussi : Constructions en bois : conseils et règles à respecter

En outre, il convient de souligner que le port de casque en trottinette reste obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Il ne s’agit que de précautions prises pour garantir la sécurité de ceux-ci.

Au-delà d’une obligation, une question de bon sens

Bien que la loi n’en fasse pas une obligation, le port de casque en trottinette, reste une question de bon sens. Quels que soient le lieu et la vitesse à laquelle vous roulez, il est important de mettre son matériel de protection. À moto, à vélo ou en trottinette, vous devez protéger votre vie à tout prix.

Cela reste une évidence. Le casque protège la tête lors des chutes. Ce qui permet d’éviter les lésions sur le crâne. Selon les statistiques, la plupart des décès enregistrés lors des accidents avec des trottinettes sont liés à l’absence de casque. Comme vous le savez, rien ne vaut la vie.

Sur ce, même si vous roulez à faible vitesse dans les agglomérations, prenez toujours le soin de garder votre accessoire. Vous n’êtes pas sans savoir que la mobilité en ville est suffisamment dense. Puisque les risques de chocs sont partout, c’est donc une belle manière de se protéger.

Un moyen de se faire repérer dans la circulation

port du casque en trottinette

En plus de vous protéger en cas d’accidents, il faut souligner que le casque est un moyen de vous faire repérer. Si vous avez choisi d’emprunter le trottoir, il est certain que vous aurez affaire aux piétons. Dans l’objectif de vous rendre visible en l’occurrence la nuit, vous pouvez mettre votre casque.

À juste titre, il y a quelques modèles lumineux qui permettent de signaler votre position. Du coup, un autre usager de la route est averti sur votre déplacement, ce qui permet d’éviter les chocs et les accidents.

Aussi, quand il faut souligner que de nombreuses personnes font moins attention sur la route, ce type de casque trouve son utilité. Vous savez désormais ce qu’il y a lieu de faire si vous tenez à votre vie.

Autres équipements importants à avoir

En dehors du port de casque, il y a également d’autres équipements que vous devez disposer pour rouler avec une trottinette électrique. La loi prévoit désormais que tout conducteur doit se munir des outils comme :

  • des feux de position avant et arrière ;
  • des catadioptres ;
  • un dispositif de freinage en marche ;
  • un klaxon.

De même, retenez qu’il est également obligatoire d’avoir une responsabilité civile. Si vous avez la capacité de prendre une garantie plus large, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre assurance.

En outre, il y a de nombreux interdits à respecter sur la trottinette. Toujours dans la perspective d’éviter les accidents, le port de casque audio est formellement interdit.

Il en va de même pour les écouteurs, et les appels téléphoniques. Si vous transgressez ces règles, vous payez des amendes allant jusqu’à 135 €. En plus, retenez qu’il s’agit de votre vie qui est mise en jeu.