Comment le CBD est-il obtenu à partir du chanvre ?

Le cannabidiol (CBD) est le phytocannabinoïde prédominant dans le chanvre (cannabis sativa L.). Il ne génère aucun effet psychotrope selon les scientifiques, à la différence du tétrahydrocannabinol (THC) qui est interdit en France au-delà de 0,3 %. Dans l’Hexagone, cette substance active connaît un essor sans précédent. Son succès est porté par les réglementations applicables qui se sont assouplies ainsi que par la demande qui ne cesse de croître. Nous pouvons y ajouter le fait que le pays est le plus grand producteur de chanvre en Europe. Le CBD se commercialise presque partout, et ce, sous des formes aussi diverses que variées. Mais comment est-il obtenu à partir du chanvre ?

Comprenez les différentes parties de la plante de chanvre

Le chanvre est une plante unique en son genre. Il appartient à la même espèce que le cannabis, mais se distingue par sa composition, sa morphologie et son utilisation. Il est cultivé notamment pour ses fibres, ses graines, sa fleur et ses substances actives. En effet, depuis l’entrée en vigueur du nouveau cadre réglementaire qui le régit, son utilisation industrielle et commerciale s’est étendue sur toutes ses parties. C’est bien sûr de lui que sont extraits les composants des produits chargés en CBD qui font de nos jours fureur en France. Le chanvre contient plus d’une centaine de phytocannabinoïdes, dont les plus populaires sont :

A lire également : Quel masque pour les cheveux colorés ?

  • le THC,
  • le CBD,
  • le CBG (cannabigerol),
  • le CBC (cannabichromène),
  • le CBN (cannabinol),
  • le tétrahydrocannabivarine (THCV).

Comme le précise un expert œuvrant dans une boutique en ligne de produits à base de CBD, ces substances actives sont plus précisément stockées dans les trichomes glandulaires. Surnommées les « usines à cannabinoïdes », elles se trouvent en abondance dans la fleur de la plante. Elles sont également présentes au niveau des feuilles et des branches, mais en quantité restreinte. L’extraction du CBD implique alors de séparer ces glandes résineuses du chanvre pour isoler les composés souhaités.

Comment le chanvre est-il cultivé, récolté et traité pour l’extraction du CBD ?

En France, seules les variétés homologuées par la Commission européenne et qui comportent moins de 0,3 % de THC peuvent être cultivées.

A lire également : Quel médicament prendre pour un mal de tête ?

La culture du chanvre

La culture du chanvre peut se faire de trois manières. On note tout d’abord la culture outdoor (extérieure) qui est la plus ancestrale, la plus naturelle, la moins coûteuse et la plus respectueuse de l’environnement. Dans ce cas, le chanvre est cultivé en extérieur et tire parti des minéraux du sol et de la lumière du jour afin de croître naturellement. Il s’expose ainsi aux différentes contraintes environnementales et aux aléas météorologiques, à l’instar du froid, de la pluie, du vent et des autres intempéries. La culture indoor (intérieure) s’opère quant à elle dans un hangar fermé, un entrepôt ou une grande pièce dédiée. Dans son cadre, l’environnement est parfaitement contrôlé.

On peut alors réguler l’ensemble des paramètres contribuant à la croissance du chanvre : nutriments, humidité, apport en CO2, éclairage, pH du sol, température, etc. La plante est protégée des désagréments auxquels elle est sensible, mais ne profite malheureusement pas de l’éclairage naturel. Enfin, la culture greenhouse (sous serre) se trouve à mi-chemin entre les deux méthodes précédentes. Elle s’effectue au sein d’une serre et offre un microclimat au chanvre. L’environnement est, là encore, parfaitement maîtrisé et la culture profite de la lumière solaire, de l’eau de pluie, de l’aération du vent et des nutriments présents dans le sol.

Obtention CBD chanvre

La récolte du chanvre

Pour ce qui est de la récolte, elle se fait à partir du moment où le chanvre arrive à maturité. La raison est qu’une fois la plante complètement mature, les trichomes résineux qui y sont disponibles sont à leur niveau maximum. Une fois le cannabis sativa L. récolté, il est séché pendant un certain temps. Le but de ce processus est de prévenir la moisissure et la pourriture, de stabiliser les phytocannabinoïdes, de conserver les terpènes et de faciliter l’extraction à venir.

L’extraction du CBD dans le chanvre

Ce processus peut se faire par solvant synthétique (éthanol, propane, butane, hexane, etc.), à base d’huile végétale ou par fluide supercritique (CO2 dans un état supercritique). Selon les experts, la dernière méthode est de loin la plus efficace. L’utilisation d’un solvant vert permet d’obtenir un extrait de chanvre de première qualité et d’une pureté exceptionnelle. Une fois le produit souhaité extrait, il est « winterisé » afin de le purifier et d’accroître aussi bien sa valeur que sa qualité. On obtient par la suite un extrait aussi propre que riche.

Ce qu’il faut vérifier lors de l’achat de produits CBD

Il convient dans un premier temps de contrôler la légalité du produit à base de cannabidiol que l’on souhaite acheter. Pour être qualifié de licite, il doit provenir d’un chanvre autorisé par l’Union européenne et sa proportion en THC doit être maintenue en dessous de 0,3 %. Son vendeur n’allègue aucune de ses vertus thérapeutiques et n’entretient aucune confusion entre le cannabidiol et le cannabis, dont l’interdiction reste fermement établie en France. Lors de l’étape suivante, on doit vérifier la qualité du produit.

Un produit qualitatif est issu d’un chanvre légal provenant de l’agriculture biologique. Ainsi, il est garanti sans produits de synthèse, antifongique ou pesticide. Dans l’idéal, il doit résulter d’un mode d’extraction au CO2 supercritique, celui-ci étant considéré comme un solvant vert. Il est par ailleurs conseillé de porter attention à son spectrum, c’est-à-dire le nombre de phytocannabinoïdes entrant dans sa composition chimique. Les produits CBD full spectrum (à spectre complet) contiennent tous les cannabinoïdes présents naturellement dans le cannabis sativa L. Il en va de même pour les articles broad spectrum (à large spectre), à cela près que sa teneur en THC est de 0 %. Les isolats ne contiennent quant à eux que du cannabidiol, dont le taux avoisine les 99 %.