Quelles sont les différences entre MIG et TIG ?

différences entre MIG et TIG

La soudure est une tâche complexe. Pour l’effectuer, le soudeur doit faire usage de l’une des techniques existantes. Ce dernier a alors le choix entre la soudure TIG et celle MIG. Quelles sont les différences entre ces deux procédés de soudure ? Lisez ce qui suit pour les découvrir.

La différence du point de vue technique

La différence entre MIG et TIG commence par la technique de soudage. Pour faire un soudage TIG, vous devez tout faire de façon manuelle. C’est une méthode archaïque qui se fait à l’aide d’un arc électrique. Dans le soudage TIG, le talent du soudeur est mis à l’œuvre. Si ce dernier ne dispose pas d’une bonne dextérité, il n’aura pas un bon résultat. Quant au gaz utilisé pour cette technique, il est purement neutre. La diffusion de ce dernier s’effectue à l’aide d’une torche en céramique.

A lire également : Pekin Express 2013, les nouveaux passagers mystères

Pour une soudure MIG, la technique est quasiment automatique. Celle-ci se fait à l’aide d’un fil électrode. La puissance est donnée à cet appareil avec un pistolet à bobine. Toutefois, d’autres qualifient la soudure MIG de semi-automatique. Par ailleurs, cette dernière nécessite l’intervention humaine. Aussi, l’appareil pour la soudure MIG dispose d’un mode d’assistance. Ce dernier facilite les réglages relatifs à la vitesse et la tension de l’appareil.

Les différences entre MIG et TIG au niveau de matériaux à souder

Les deux méthodes de soudures ne s’appliquent pas aux mêmes métaux. C’est une différence entre MIG et TIG que seuls les professionnels maîtrisent. La technique MIG s’applique à plusieurs métaux. Vous pouvez alors souder l’acier, l’aluminium, l’acier inoxydable, les alliages et le cuivre. Quant à la technique de soudure TIG, elle s’applique à l’acier inox et le titane.

A découvrir également : Ronnie Turner (Fils de Tina Turner) : biographie de l'acteur

La vraie différence se trouve au niveau de l’épaisseur du matériel à souder. Dans ce cadre, vous devez employer la méthode MIG pour les métaux épais. Il est conseillé d’en faire usage, car cette dernière est plus rapide et plus puissante pour ce type de matériaux. Quant à la soudure TIG, elle est employée pour travailler sur les métaux fins. Malgré la puissance du soudage MIG, celui TIG est recommandé pour souder les matières très étanches.

Soudure MIG et TIG : la qualité du rendu final

En matière de qualité, vous pouvez faire une distinction entre les deux méthodes de soudure. Lorsque vous avez une bonne maîtrise du soudage TIG, vous bénéficiez d’un travail net et raffiné. Cette méthode présente un résultat meilleur que le soudage MIG. Cette qualité et précision émane de la méthode d’utilisation. Par ailleurs, le gaz neutre associé au soudage TIG joue un rôle de protection du cordon de soudure. Ce dernier évite aussi la corrosion du matériau utilisé.

Le soudage TIG ne projette pas assez de chaleur sur le métal. C’est ce qui évite les déformations thermiques. La soudure est alors plus précise et le résultat est appréciable. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes font usage de cette technique dans le secteur artistique.

Comment bien se protéger pour la soudure TIG et MIG ?

différences entre MIG et TIG

Pour bien faire le soudage MIG et TIG, vous devez avoir de bons équipements. Le tout ne suffit pas de mettre en place un bon poste. Vous devez assurer votre propre sécurité. Voici quelques détails à ce sujet.

Portez un casque de soudeur

Pour faire la soudure MIG et TIG, vous devez avoir un casque de soudeur. C’est un équipement indispensable qui vous permet de protéger votre face. Cet accessoire ne doit pas couvrir totalement votre visage.

Il doit vous permettre d’avoir une vue sur le travail que vous faites. Dans ce cadre, le casque de soudeur doit disposer d’un écran qui puisse permettre de faire une soudure électrique. Cet accessoire peut aussi avoir une lunette en verre pour effectuer la soudure au chalumeau.

Équipez-vous d’un gant de protection

Pour la sécurité de vos mains, il est conseillé de porter un gant de protection pour le soudage MIG et TIG. Ce dernier doit être en cuir et disposer d’une manchette. Il permet ainsi de bien protéger vos membres.

Portez vos bottes et un vêtement adéquat

Les bottes assurent la protection de vos pieds. Celles-ci évitent les petites brûlures qui peuvent surgir après une mauvaise manipulation. Quant aux vêtements, vous devez en faire usage pour assurer la protection de votre corps.